Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home3/isicnv/domains/hypnotisme.com/hypnotisme/hindou/page.php on line 93

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home3/isicnv/domains/hypnotisme.com/hypnotisme/hindou/page.php on line 94
 
Brought to you by ISI-CNV


-Hypnotisme- AU POINT DE VUE HINDOU.

Le mesmérisme qni a été baptisé du nom plus moderne d'hypnotisme a été connu et pratiqué dans l'est depuis un temps immémorial, longtemps avant que la civilisation grecque fit sa marque et avant que les fondements des pyramides ne furent posés, les Hindous Aryens étaint maîtres des secrets qui faisaient qu'un homme pouvait exercer son influence prépondérante sur l'autre par son simple vouloir ou au moyen de gestes ou de passes. Les Hindous en tant que race sont plus avancés dans la culture mentale que les autres peuples. Comme les savants de l'ouest se servent de leur énergie et de leur savoir pour la conquête du royaume matériel, de même les Hindous Aryens se sont servis de leur énergie depuis des siècles pour découvrir les secrets et mesurer les possibilités et la puissance de l'être psychique.

Les adeptes vivent dans une retraite profonde au fond des épaisses forêts de l'Inde, ou dans des grottes où les jongles dans leurs régions montagneuses. Les régions inexplorées des environs de l'Hymalaya, les arides et solitaires, régions au nord de Kashmere et les jongles impénétrables de la côte du Malaber sont remplies de ces anachorètes. On les trouve aussi éparpillés sur les hauteurs du Mysore, dans les Neilgherries, le long du Nerbudda et du Jumna. Ces hommes sont les maîtres de nombreux secrets relativement à l'esprit et à la volonté humains. La domination qu'ils exercent s'étend même sur les animaux sauvages, lesquels menacent leur vie à chaque heure du jour et au milieu desquels ils vivent dans les jongles qu'ils ont choisies comme demeures. L'on sait bien aux Indes que ces adeptes connus sous le nom de Sadhus ou Fakirs peuvent chasser le tigre le plus féroce par un simple regard ou un ordre, ou une simple demande.

L'hypnotisme dans l'Inde est subdivisé en deux catégories. Dans les phases élevées de l'hypnotisme l'on se dispense de toute aide extérieure tel que passes, 'prononciation de Mantrums (syllabes), aspersion d'eau, etc. Se plaçant dans une condition abstraite en quelques secondes le vrai adepte peut exercer sa volonté à une distance de milliers de kilomètres. Deux cas de phénomènes rentrant dans la catégorie sus-mentionnée sont venus à ma connaissance.

Il y avait un certain Sadhu à Càlcuta appelé Bijoy Goswani. De Banares, une distance de six cents milles environ, il pouvait demander à un de ses disciples,' un ministre de Calcuta, de venir le voir à un moment choisi.

Il y a un anachorète à Banares qui demeure à cinq ou six milles environ de la ville, et un de ses disciples pendant qu'il était couché sur son lit entendit distinctement le maître murmurer son nom et lui demander de venir le voir.

Dans le cas sus-mentionné, les explications de ces étranges expériences m'ont été données par les disciples de Sadhus eux-mêmes, leur honnêteté ne peut être mise en doute, car je les connais personnellement et comme des hommes d'un caractère impeccable. Certaines personnes essaient d'expliquer les faits ci-dessus par la télépathie, cela vient de ce que les autres phases de l'hypnotisme sont encore inconnues dans l'ouest.

Je vais maintenant expliquer les phases inférieures de l'hypnotisme dans lesquelles la volonté de l'hypnotiste ne peut être effective, qu'à l'aide de signes extérieurs et à un moment favorable L'hypnotisme est subdivise 'en'six catégories dans le Karma Kânda de Veda. Les Vedas les plus autorisés ainsi que les plus anciens manuscrits religieux hindous peuvent être subdivisés en deux principales catégories : Le Gnân Kânda et le Karma Kânda. Le premier traite de l'âme, de la vie future et de Dieu, le dernier donne le rituel, les incantations et ce qui est connu dans les temps modernes comme magie noire et blanche. Les six catégories dans lesquelles le mesmérisme est subdivisé sont comme suit: Le Sânti Karma, le Bashi-Karana, le Stambhana, le Bidwesana, l'Ucchâtana et le Mârana.

De ces six catégories le Sâncti-Karma peut être appelé Magie Blanche, tandis que tous les autres doivent naturellement être rangées sous la Magie Noire. Le Sâncti Karma comprend les rituels et d'autres procédés au moyen desquels les maladies sont guéries. L'influence du mal peut être contrecarrée, les procédés au moyen desquels les rois, les hommes, les femmes, les êtres spirituels plus élevés que l'homme et les animaux sauvages sont amenés sous le contrôle de l'homme, sont appelés Bâshi-Karana. Les procédés par lesquels les mouvements de l'ennemi sont contrecarrées, son intelligence pour annihiler, sa langue et sa volonté paralysées sont appelés Stambhana. Les procédés au moyen desquels les amoureux sont séparés sont connus sous le nom de Bidwesana. les procédés par lesquels une personne quelconque est forcée de quitter son pays sont appelés Ucchâtana, les procédés par lesquels l'on fait mourir une personne en vie sont appelés Maràna.

Les définitions ci-dessus prouvent clairement que dans les temps anciens les Hindous employaient l'hypnotisme dans le but d'obtenir des résultats temporels en exerçant le contrôle sur les rois et autres personages haut placés; pour induire les femmes à commettre certaines actions; pour exercer la domination sur les animaux, subjuguer les ennemis, et pour créer l'attraction ou la répulsion entre deux personnes. Dans les procédés et les rituels pour obtenir les résultats ci-dessus, l'aspersion d'eau mesmérisée, les incantations mystiques et les gesticulations jouent un rôle très important. Dans certains cas la présence du sujet sur lequel l'on veut opérer est absolument nécessaire, tandis que dans d'autres cas cette même opération peut être faite à distance avec d'excellents résultats. Dans la plupart des cas toutefois l'on avait soin de choisir le temps, tel que les jours, les heures et les constellations spéciales. Il est aussi à remarquer que certains ingrédients chimiques semblables a ceux décrit dans les ouvrages de Paracelses étaient quelques fois employés dans les procédés de même que la vertu de certaines herbes, racines'et plantes par lesquels l'on induisait à l'hypnose.

Quelques uns des spécimens des méthodes employées pour exercer la domina-nation sur l'esprit des autres personnes sont tirés du" Siddhânargârjuna " qui est un ouvrage faisant autorité sur ce sujet.

(1) L'opérateur devrait être assis, avoir son esprit tranquille et articuler à voix basse les syllabes mystiques vingt mille fois avant d'opérer. Après avoir fait ceci son simple regard paralyse le sujet.

(2) Sous l'auspice des influences de l'astérisme Pushya (Cancri) les racines, les plantes Punurnabâ et Rudradanti devraient être tirées de la terre, liées autour du poignet avec un grain d'avoine. Au moment de lier ces racines les syllabes: "Om, Aing, Puram, Klobhaya " devraient être dites sept fois à voix basse et devraient aussi être répétées vingt mille fois dans un lieu retiré.

(3) Celui qui boira sept gorgées d'eau le matin en prononçant le nom d'une certaine femme pourra secrètement gagner le cœur de cette femme, s'il prononce les syllabes suivantes: " Om, Namab, Khepra, Karmani, Aimukin Me Basamânaya Swaha. "

Ce qui vient d'être dit donne un aperçu de quelques uns des procédés que les hypnotistes hindous adoptent pour atteindre leur but. Ces procédés ne sont pas le moins du monde fatiguants, car il est dit dans les Tantras (un ouvrage mystique traitant de ce sujet) que l'enseignement et l'initiation du maître est chose essentielle à la réussite prompte dans l'exercice de ces pouvoirs. Les Tantras insistent souvent sur le fait que c'est la volonté entrainée et concentrée seule qui est capable de produire les différents phénomènes de l'hypnotisme, et les rites et les cérémonials prescrits ne sont que d'une importance secondaire et ont pour but d'amener la concentration de la volonté. L'adepte peut produire ces résultats par le simple emploi de sa volonté, par un mouvement de sa main ou par un mot de commandement. L'hypnotisme tel que pratiqué actuellement dans l'ouest au moyen de passes pour produire le sommeil profond et l'insensibilité n'est pas beaucoup en vogue dans l'Inde moderne, il est considéré comme Magie Noire et est pratiqué exclusivement par les Tantriks—une secte qui est en possession exclusive de l'hypnotisme et des sciences qui s'y rapportent. Les Hindous sont aptes d'avoir recours à l'aide de ces mystiques pour obtenir l'accomplissement de leurs désirs qu'ils ne peuvent réussir à contenter par des moyens ordinaires. Quoique séparés de leurs sujets par des milliers de kilomètres, les Tantriks ayant entendu simplement le nom du sujet sur lequel ils doivent opérer ainsi que le nom du signe sous lequel ils sont nés peuvent, à l'aide de leur art mystique, envoyer des courants de magnétisme par l'espace de manière à affecter la personne pour le bien ou pour le mal. Les Tantriks de la manière décrite sont non-seulement â même de changer la pensée du sujet dans un but de lutte mais aussi dans la plupart des cas ils exercent domination entière sur sa vie et son corps.

L'on pratique aussi aux Indes la guérison au moyen de passes, d'eau magnétisée, de souffle chaud. Ce système est connu sous le nom de Jhâr et Phoomk. Celui qui se sert de ce système est appelé Ojhâ. Ils forment une classe séparée, les malades se tournent vers ceux-ci lorsque les méthodes ordinaires manquent dé guérir, certaines personnes ont des aptitudes spéciales pour guérir, et les patients Se portent vers elles de tous côtés. De nombreuses sortes de passes et des manipulations de tous genres sont employés par ces guérisseurs, lesquels se servent aussi de la respiration profonde, de l'eau magnétisée et d'autres articles magnétisés pour le bénéfice de leurs patients.

Je ne puis fermer ce court énoncé de l'hypnotisme dans l'Inde sans noter en passant la plus haute phase de cette étude telle que pratiquée par nos adeptes ascétiques. Un voyageur américain décrivant ces expériences occultes dans les colonnes de " l'Arena " parle des pouvoirs hypnotiques et mystérieux de Coomra ni. En réponse à l'affirmation de l'adepte que strictement parlant, la matière n'existe pas, l'auteur mentionné dit: " Ceci est vraiment une révélation qui me surprend. Voulez-vous réellement dire que toutes ces montagnes, toutes ces aines qui s'étendent devant nous n'ont d'existence que dans notre seule imagination ? Ces montagnes, répond l'adepte en me regardant d'une manière singuliere et en faisant un mouvement de sa main, où sont-elles ? et au moment où detournant les y ux de ceux de l'adepte dans la direction de l'Hymalaya couvertes de neige, j'étais stupéfait de me voir regarder dans le vide.:. Ces éternelles montagnes, ces plaines fertiles, avaient disparues dans l'air et rien n'était devantmoi sinon un immense espace vide, même le roc solide sous nos pieds semblaitavoir disparu, néanmoins je sentais que mes pieds étaient appuyés sur un fondinvisible. La sensation était extrêmement étrange et l'illusion me resta de huit a dix minutes, lorque soudainement le contours des montagnes revint tranquillement et au bout de quelques secondes le paysage était revenu à sa réalité première. Ceci n'est rien qu'une influence merveilleuse d'hypnotisme. Lorsque Coomra Swani dit: Influence hypnotique! Oui et non, les phénomènes que vous (appelez hypnotisme trouvent leur explication dans le fait que si quelqu'un au courant de ce pouvoir occulte peut changer votre esprit dans une direction quelconque, le monde de par la force des choses, changera avec lui. Nous retournons a la vérité éternelle, c'est-à-dire que ce qne vous appelez le monde n'est après tout que.Mâyâ ou illusion, et j'espère que vous avez saisi cette vérité pour ne plus jamais l'oublier.

L'hypnotisme tel que pratiqué en ce moment dans l'ouest a devant lui d'immenses possibilités, il n'est plus le privilège des adeptes et des reclus mais est devenu la propriété des masses. L'élève en hypnotisme poursuit une méthode scientifique en étudiant soigneusement le mécanisme psychologique de l'homme. Pas à pas il avance, notant avec précaution chaque phénomène qui mérite d'être étudié, et cela afin de se créer un appui plus solide dans le monde mystérieux qui se trouve en dehors de nos expériences journalières, des résultats bien plus satisfaisants seront atteints dans un avenir prochain.

Dans l'est les choses sont tout autres, ainsi l'hypnotisme est la propriété d'une secte mystique, ses phases élevées sont gardées dans un rituel mystique. Les initiés en gardent les secrets avec un soin jaloux.



Back to Index




We invite you to visit our download site www.hypnotisme.com/hypnotisme/