Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home3/isicnv/domains/hypnotisme.com/hypnotisme/filiatre/page.php on line 93

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home3/isicnv/domains/hypnotisme.com/hypnotisme/filiatre/page.php on line 94
 
Brought to you by ISI-CNV


HYPNOTISATION PAR DES MOYENS PHYSIQUES

Catalepsie

Certains sujets hystériques seront induits dans un état hypnotique, en dehors de toute suggestion préalable. Sous l'influence d'une lumière vive, d'un bruit intense, ou de la fixation prolongée des yeux sur un objet brillant, la personne atteinte d'hystérie tombe en catalepsie. Elle est immobile, comme pétrifiée, le regard fixe, la physionomie impassible. Les membres gardent les positions qu'on leur donne, et tout mouvement qu'on leur imprime se continue automatiquement. Dans cet état l'anesthésie est complète. On obtient des expressions de physionomie en rapport avec l'attitude donnée au sujet. Si on ferme le poing du sujet, sa physionomie prend l'expression de la colère; si on approche sa main de sa bouche, comme dans l'attitude du baiser, il sourit; si on place les bras et les mains dans la position de la prière, il donne toutes les marques d'une piété fervente; la tête haute, ce sont des idées d'orgueil. En mettant dans la main d'une personne en cata- lepsie un objet dont elle connaît l'usage, elle accomplit aussitôt une série d'actes en rapport avec sa destination. Pour éveiller le sujet en catalepsie, il suffit de lui souffler légèrement sur les yeux. Le sujet en catalepsie passe à l'état léthargique si on lui abaisse les paupières. On le fait passer à l'état somnambulique en lui frictionnant le sommet de la tête.

Léthargie

Lorsqu'on invite une hystérique à fixer un objet non brillant placé à quelques centimètres de la racine du nez, la respiration se ralentit, le regard devient de plus en plus fixe, les yeux s'injectent, un tremblement particulier de la lèvre supérieure se produit; après quelques minutes de fixation, les yeux se tournent en haut et en dedans, les paupières frémissent puis se ferment, le sommeil arrive calme et profond. Les membres sont flasques, la résolution musculaire est générale, la sensibilité complètement abolie. La léthargie est un état de mort apparente. Si on soulève les paupières du sujet en léthargie, on produit la catalepsie. Un sujet en léthargie entre dans l'état somnambulique si on lui frictionne le sommet de la tête. Enfin, le réveil s'obtient en soufflant légèrement sur les yeux du sujet.

Somnambulisme

Il est assez rare d'obtenir le somnambulisme par le seul recours aux moyens physiques. La suggestion, la pression des zones hypnogènes, les passes surtout le produisent beaucoup plus facilement. Pourtant quelques sujets seront induits dans cet état par la pression du sommet de la tête, par des impressions faibles et répétées sur la vue, sur l'ouïe ou sur l'odorat. Nous savons déjà que le somnambulisme peut succéder à la catalepsie ou à la léthargie, par une friction légère ou une simple pression du doigt sur le vertex. Telles sont les manifestations observées généralement sur les hystériques ou du moins sur les personnes atteintes d'hystérie grave, lorsqu'on expérimente d'après la méthode de la Salpêtrière. Voir dans mon Cours complet d'Hypnotisme 'Pratique (page 338) les renseignements les plus détaillés sur le somnambulisme, ainsi que sur les différents états hypnotiques artificiels ou naturels. Voir également dans la deuxième partie du même ouvrage le chapitre Les Etats de l'Hypnose (page 2o3).

OBSERVATION

Les derniers chapitres de mon Cours complet d'Hypnotisme Pratique : De l'Emploi de l'Hypnotisme dans le soulagement et la guérison des maladies (page 349); L'Hypnotisme comme amusement. L'art de donner une séance d'Hypnotisme {page 379) ; L'Influence personnelle (page389); L'Auto-Hypnotisme {page 395), sont pratiquement mis à la portée du lecteur par les unes ou les autres des figures qui suivent. Il est donc absolument inutile d'appuyer le texte de ces chapitres par des gravures qui ne pourraient être que la répétition'de celles déjà données. Je renvoie le lecteur au dit ouvrage, et terminerai en m'étendant particulièrement sur certaines méthodes d'hypnotisation permettant d'agir sur quelques personnes, en dehors de toute forme possible de suggestion. Les procédés de Fascination et d'Hypnotisation par des moyens physiques sont déjà dans ce cas. Lorsque j'aurai exposé les méthodes basées exclusivement sur l'influence magnétique, il ne me restera plus rien à ajouter, à l'heure actuelle, sur l'Hypnotisme pratique.

Magnétisme

Le magnétisme animal produit une foule de phénomènes dont je n'ai pas encore entretenu le le lecteur. Ces phénomènes peuvent s'obtenir sur des sujets non entraînés, quels qu'en soient l'âge, le sexe et le tempérament. La seule condition essentielle de la réussite est d'opérer sur des sensitifs. Dans l'expérimentation sur les bons sensitifs, la volonté de l'opérateur peut ne pas entrer en scène ; l'attention du sujet n'est même pas nécessaire, puisque des effets peuvent être obtenus à l'insu de celui-ci. Pour ne laisser subsister aucun doute dans votre esprit relativement à la réalité de l'action de l'agent magnétique, efforcez-vous d'écarter soigneusement tout élément suggestif. Ne dites pas au sujet ce que vous attendez de lui. Ne faites appel ni à la suggestion mentale, ni à l'effort mental. Considérez-vous comme une machine produisant naturellement et par elle-même le magnétisme, et cherchez à obtenir sur le plus grand nombre possible de personnes l'essai de chute en arrière, en tenant vos mains à quelques centimètres des omoplates du sujet (voir la figure 4). Celles qui seront attirées irrésistiblement sont de bons sensitifs et peuvent être choisies comme sujets d'expérimentation. Avant d'aborder cette expérimentation spéciale, quelques considérations sur le magnétisme humain sont nécessaires. Disons tout d'abord que ni la chaleur, ni l'électricité ne peuvent être confondues avec le magnétisme car il produit des effets qu'aucun de ces deux agents ne peut produire. Cependant le magnétisme a des analogies avec l'électricité. Comme dans l'électricité, nous observons dans le magnétisme deux modalités différentes de la même force. Cette dualité constitue la Polarité. Le corps humain est polarisé comme l'aimant. Les anciens magnétiseurs ont admis cette polarité. Paracelse en donne déjà quelques notions, Robert Fludd soutient que l'homme a, comme la terre, ses pôles opposés, Mesmer (1), Deslon, Dalloz affirment la polarité du corps humain, de Reichenbach la reconnaît également. Le professeur Durville remarque que la même main ne produit pas les mêmes effets sur les deux côtés du corps. Enfin, le colonel de Rochas, les docteurs Chazarain, Dècle, Baraduc démontrent irréfutablement la polarité humaine. Je ne veux pas m'étendre ici sur des théories, je me contenterai d'envisager, au seul point de vue pratique, l'action des mains de l'opérateur. Les mains sont, en effet, les parties du corps où la tension magnétique est le plus élevée. De plus, elles permettent de diriger aisément l'action magnétique. Le recours à la main comme agent de guérison remonte à la plus haute antiquité. C'est par l'imposition des mains que les thaumaturges des temps passés guérissaient les malades; c'est encore par les passes et surtout par l'imposition des mains que nos modernes magnétiseurs obtiennent leurs cures les plus extraordinaires. Nous savons par expérience que les deux mains ne produisent pas les mêmes effets (I). Si l'on applique la main droite sur le front d'un sensitif, l'activité organique est augmentée. Cette augmentation est caractérisée par une élévation de la température du corps du sujet, un accroissement notable de la force musculaire et de la sensibilité. Le nombre des pulsations du cœur et des mou- vements respiratoires s'élève peu à peu. Le sensitif ressent une impression de chaleur ou plutôt de tiédeur désagréable, une lourdeur à la tête, de l'agitation, une oppression, un malaise général. L'augmentation de la force musculaire peut aller jusqu'à la contracture. Si l'on prolonge cette action, le sujet tombe dans le sommeil magnétique. Si l'on applique la main gauche sur le front d'un sensitif, l'activité organique est diminuée. Cette diminution est caractérisée par un abaissement de la température du corps du sujet, un ralentissement dans les mouvements respiratoires et les pulsations du cœur. La force musculaire est diminuée, la sensibilité amoindrie. Le sensitif éprouve une impression de fraîcheur, de calme agréable, de légèreté, de bien-être. La diminution de la force musculaire peut aller jusqu'à la paralysie. Si le sujet est dans le sommeil magnétique, l'action de la main gauche le réveille. Cette action tantôt calmante, tantôt excitante du magnétisme humain sert de base aux nouvelles thérapeutiques des magnétiseurs modernes. Dans les maladies, certains organes sont excités, d'autres au contraire sont en atonie. L'action magnétique rétablit l'équilibre et le retour à la santé en est la conséquence. Quelques opérateurs ont uniquement recours à l'action des mains pour provoquer les différents états hypnotiques chez les bons sensitifs. Dans son ouvrage Le magnétisme contemporain et la médecine pratique, le docteur Goyard rapporte le fait suivant : « Une jeune dame de vingt-six ans vint nous consulter pour une gastralgie de nature arthritique, qui provoquait d'assez violentes crises douloureuses, principalement après les repas. Au moment même de la consultation, elle souffrait violemment; nous approchâmes la main à une courte distance du creux épigastrique, les doigts étant réunis en pointe (1), et au bout d'une à deux minutes la malade s'était endormie. L'ayant réveillée au bout de peu d'instants, toute trace de gastralgie avait disparu. « Pendant ce court sommeil nous avions pu aisément nous convaincre que le hasard nous avait amené une de ces individualités rares, chez lesquelles le dédoublement de la personnalité est facile et parfait. Le sommeil de cette personne était silencieux comme un recueillement, et l'état de somnambulisme ou de dédoublement était si complet qu'elle répondait sans efforts aux questions les plus difficiles et donnait d'emblée des preuves extraordinaires du don de lucidité. « C'eût été un bien remarquable sujet; c'était, à n'en pas douter, une de ces natures exceptionnelles qui peuvent faire la fortune d'un magnétiseur, et à la recherche desquelles tant de gens se sont lancés aujourd'hui avec une véritable frénésie. » La seule application de la main droite sur le sommet de la tête du sujet (Fig. 126) suffit pour induire les sensitifs dans le sommeil hypnotique. Pour obtenir les états profonds de l'hypnose, il est nécessaire d'agir non seulement sur la tête, mais encore sur l'estomac (Fig. 127). Le réveil s'obtient par l'application de la main gauche sur le sommet de la tête du dormeur. Les différents états, hypnotiques se succèdent alors dans l'ordre inverse et le sensitif s'éveille. Sur les personnes sensitives à un haut degré, les mêmes effets (sommeil par la main droite, réveil par la main gauche) seront obtenus par la seule imposition de la main à une distance de 20 à 3o centimètres du front du sujet (Fig. 128). Certaines circonstances sont susceptibles d'invertir la polarité. Elle peut même varier chez la même personne. Le docteur Liébengen remarque que l'inversion de la polarité s'obtient parfois, chez le sensitif, par la suggestion ; chez l'opérateur par la volonté. Le professeur Durville reconnaît que la polarité est inverse chez les gauchers, incertaine chez les ambidextres. Le colonel de Rochas rapporte qu'il a vu une inflammation causée par un clou sur un côté du cou, invertir la polarité du tronc d'un sujet. Lorsque ces rares exceptions se présentent, il est facile de se rendre compte de l'inversion de la polarité. On agira alors en conséquence, en employant dans ces cas la main gauche' pour la main droite et vice versa. Il ne faut pas oublier que cette expérimentation exclusivement magnétique, cette expérimentation en dehors de toute forme possible de suggestion préalable ne donnera les résultats attendus qu'à condition que l'on opère sur des sujets sensitifs.

CONCLUSION

L'opérateur de bonne foi qui tient à se faire une opinion sur la valeur de chacune des méthodes d'expérimentation hypnotique doit laisser de côté tout parti pris, et abandonner toute idée préconçue. A l'heure actuelle, quelques auteurs croient encore très scientifique d'admettre la suggestion, mais de nier le magnétisme animal. Il ne faut pas oublier que pour avoir dédaigné les passes et l'imposition des mains, les opérateurs qui n'ont recouru qu'à la seule suggestion n'ont jamais pu reproduire les phénomènes étudiés par les anciens magnétiseurs. Ne craignons donc pas d'expérimenter en employant les méthodes les plus diverses. Avant d'aborder les discussions théoriques et les disputes d'écoles, recherchons la vérité partout où elle se trouve. Pour nous, l'étude pratique de l'hypnotisme ne doit avoir qu'un but : mettre tout en œuvre pour arriver à provoquer le plus sûrement et le plus rapidement possible tous les phénomènes connus de cette science merveilleuse.

FIN



Back to Index




We invite you to visit our download site www.hypnotisme.com/hypnotisme/