Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home3/isicnv/domains/hypnotisme.com/hypnotisme/filiatre/page.php on line 93

Deprecated: preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home3/isicnv/domains/hypnotisme.com/hypnotisme/filiatre/page.php on line 94
 
Brought to you by ISI-CNV


EXPÉRIMENTATION HYPNOTIQUE

Sans aucun entraînement préalable, il est possible d'obtenir tous les phénomènes de l'hypnose, pourvu que l'on choisisse comme sujets d'expérimentation des personnes naturellement sensibles à l'influence hypnotique. Mais si l'on veut provoquer ces phénomènes plus aisément et plus rapidement encore, si l'on tient à exercer une action sur le plus grand nombre possible d'individus, il est nécessaire de développer par quelques exercices journaliers certains facteurs de l'influence.

Dans l'expérimentation hypnotique, deux choses sont donc particulièrement à considérer : l'entraînement de l'opérateur d'une part, le choix des sujets d'autre part.

L'Opérateur

Le mot opérateur s'applique aussi bien aux personnes du sexe féminin qu'aux individus de l'autre sexe. Les femmes, les jeunes filles peuvent employer avec succès l'influence hypnotique dans ses multiples applications. L'hypnotiseur n'a pas de dons surnaturels, il met simplement en jeu des forces que beaucoup ignorent, mais que tous possèdent.

LES FACTEURS DE L'INFLUENCE HYPNOTIQUE LEUR MODE D'ACTION. LEUR ENTRAINEMENT

Dans l'influence hypnotique, quatre choses susceptibles d'entraînement sont appelées à agir :

Le Regard, La Parole, Le Geste, La Pensée.

Pour vaincre la résistance des personnes difficiles à hypnotiser, pour varier l'expérimentation ou pour hâter sans fatigue la réussite des expériences on a enfin recours à des appareils spéciaux ou objets mécaniques.

Ces facteurs de l'influence hypnotique sont appelés' à agir soit isolément, soit combinés de différentes façons, selon les cas.

LE REGARD

Lorsqu'on regarde, dans les yeux, une personne assez facilement hypnotisable et qu'on prolonge la fixation, on finit par paralyser la volonté de cette personne. On provoque chez elle un état spécial connu sous le nom de fascination. Dans cet état, le sujet est poussé à croire tout ce qu'on lui dit, à exécuter tous les ordres donnés. La fascination est obtenue plus aisément encore si l'opérateur fixe le sujet, non pas dans les yeux, mais à la racine du nez, entre les deux yeux. Pour que le regard produise son plus irrésistible effet, il est indispensable que l'opérateur domine le clignement des paupières. Dans la fixation, l'hypnotiseur doit garder les yeux grands ouverts, sans aucun clignement, et éviter de détourner le regard, ne fût-ce qu'un seul instant, de la racine du nez du sujet.

Pour atteindre ce but, il suffit de s'entraîner journellement à fixer un point quelconque pendant un quart d'heure environ, en s'efforçant de retenir le plus longtemps possible le mouvement des paupières. Lorsque des picotements se font sentir, lorsque les yeux s'emplissent de larmes et qu'ils ont une tendance impérieuse à se fermer, on peut éviter le clignement en levant légèrement les paupières.

Quand ce mouvement devient irrésistible, on abaisse rapidement les paupières pour les relever le plus vite possible. On continue ensuite la fixation du point choisi.

La répétition journalière de cette simple pratique permettra bientôt de garder les yeux grands ouverts sans aucune gêne. Peu à peu le besoin d'abaisser les paupières ne se fera sentir qu'après un temps de plus en plus long.

Pour entraîner leur regard, les fakirs de l'Inde ont recours à une petite boule de cristal ou de verre. Ce moyen donne des résultats extraordinaires, aussi je le recommande tout particulièrement. La figure 1 représente un opérateur s'efforçant de dominer le clignement des paupières en fixant une boule de ce genre. En dehors de l'expérimentation hypnotique proprement dite, il y a les plus grands avantages à fixer à la racine du nez, et sans clignement des paupières, toutes les personnes avec lesquelles on converse. On provoquera ainsi, dans tous les cas, un état de fascination plus ou moins accusé, ce qui permettra infailliblement de changer, à son avantage, les dispositions de son interlocuteur. A un autre point de vue, cette pratique est d'une grande utilité. En effet, lorsque vous aborderez l'expérimentation hypnotique, votre regard se dirigera naturellement sur le point à fixer.

Les anciens avaient connaissance de la force mystérieuse du regard, par une sorte d'intuition ou plutôt d'expérience résultant de leurs observations pratiques. Un poète latin cite le cas d'un guerrier charmé par le regard d'un ennemi et livré sans défense à ses coups. Au moyen âge la croyance au mauvais œil, actuellement encore la terreur inspirée par les jettatores dans certaines régions de l'Italie ne sont qu'une confirmation instinctive, irraisonnée, mais réelle de cette puissance.

Les animaux nous fournissent un exemple frappant de la force du regard. Tout le monde connaît le pouvoir de fascination du serpent sur l'oiseau, de l'épervier sur sa proie. Par son seul regard, le dompteur fait trembler les fauves les plus terribles et les amène rampants à ses pieds. Par l'exercice de fixation recommandé, vous développerez un regard qui fera baisser tous les autres et qui influencera infailliblement toutes les personnes que vous approcherez. Cet entraînement n'a aucune influence fâcheuse, au contraire la vue ne peut qu'y gagner, et votre regard acquerra une force incroyable de pénétration.

LA PAROLE

C'est surtout par l'intermédiaire de la parole que l'opérateur fait pénétrer dans le cerveau du sujet l'idée qu'il veut y implanter. La parole constitue le mode de suggestion le plus pratique et le plus efficace. Pris dans une acception générale, la suggestion est le fait d'imposer une idée à une personne, soit par la parole, l'écriture, le geste, ou par l'intermédiaire d'un sens quelconque. Cette idée peut être une idée de mouvement, de sensation ou d'acte à exécuter.

Nous envisagerons tout d'abord l'idée imposée au sujet par la seule parole de l'opérateur (suggestion verbale).

Il n'est pas illogique de poser en principe que toute idée présentée à l'esprit d'une personne peut être considérée comme une suggestion. Mais, parmi ces idées, la personne à l'état normal a la liberté d'accepter ou de rejeter, après examen, celles qui ne lui plaisent pas. On peut donc appeler suggestion simple celle que le sujet peut à volonté rejeter ou accepter. Ce qui caractérise la suggestion hypnotique, c'est l'impossibilité pour la personne d'opposer une résistance efficace et son obligation d'accepter non seulement l'idée de l'hypnotiseur, mais encore de s'y soumettre.

L'insistance sur une suggestion verbale est en hypnotisme une puissance véritable. Le fait de présenter constamment à l'esprit d'une personne l'idée qu'on veut lui faire adopter a pour conséquence non seulement l'acceptation, mais encore la réalisation de cette idée, surtout si l'on agit en même temps sur la volonté du sujet. L'action sur la volonté s'exerce soit par le regard, ainsi que je l'ai déjà exposé, soit par le geste ou par la pensée, comme je l'indiquerai un peu plus loin. Cette puissance de la parole peut être cultivée. Deux choses sont tout d'abord à considérer dans son emploi :

1° Le choix des termes;

2° La façon de parler.

En ce qui concerne la première de ces considérations, il n'y a qu'à se mettre à la portée de l'intelligence du sujet en n'employant que des termes dont il comprenne parfaitement le sens. Quant à la façon de parler, ii importe de s'exprimer avec conviction et assurance. Il faut chercher à persuader, et pour cela il est nécessaire de penser permement que l'on veut, que l'on doit être obéi. Cette pensée donnera à votre voix la chaleur nécessaire pour convaincre.

L'art de la suggestion s'acquiert par la pratique. Apprenez à donner des suggestions. Pendant un quart d'heure chaque jour, répétez à haute voix, d'un ton assuré, quelques-uns des modèles de Suggestion proposés dans le cours de ce volume. Pendant cet exercice, efforcez-vous de garder les yeux grands ouverts, sans clignements de paupières. De plus, supposez par la pensée qu'une personne est devant vous et que vous réussissez a l'influencer.

Vous acquerrez ainsi une puissance véritable. Vous vous préparerez un admirable succès dans essais d'expérimentation hypnotique.

LE GESTE

On appelle passes les gestes faits sur le sujet par l'opérateur.

Indépendamment de la chaleur, notre corps degage une modalité spéciale de l'énergie connue depuis très longtemps sous le nom de magnétisme. Le magnétisme a été nié par quelques savants, mais son existence, aujourd'hui admise par le plus grand nombre, sera reconnue par toutes les per-sonnes qui voudront bien consentir à expérimenter parti pris.

Le magnétisme se dégage surtout des mains, qui peuvent être comparées avec raison aux deux pôles d'un aimant. Il produit chez les personnes soumises à l'épreuve des attractions, des répulsions. Si l'on agit assez longuement sur certains sujets spécialement disposés, il provoque des symptômes particuliers souvent très accusés. Par l'intermédiaire des passes ou de l'imposition des mains de l'opérateur, il produit chez un assez grand nombre de personnes des états spéciaux donnant lieu à des phénomènes particuliers qui ne seraient obtenus ni par la fixation des yeux, ni par la suggestion verbale. Par le magnétisme, on peut contrôler rapidement le degré de susceptibilité de chaque individu à l'influence hypnotique.

On désigne sous le nom de sensitifs les personnes de l'un ou de l'autre sexe douées naturellement d'une sensibilité très grande à l'influence de l'agent magnétique. Indépendamment des dispositions particulières du sujet se prêtant à l'expérience, l'entraînement de l'opérateur joue un rôle important dans l'obtention des phénomènes. Nous savons par expérience que le magnétisme donne lieu à des effets d'autant plus rapides et d'autant plus marqués que l'opérateur s'est exercé à expérimenter sur un plus grand nombre de personnes.

Effets du Magnétisme

Si l'on applique les mains à plat sur les omoplates d'une personne (Fig. 2) et qu'on les laisse en contact deux à trois minutes, le sujet sensitif sent une chaleur qui se propage, une lourdeur à la tête. Si la personne est sensitive à un haut degré, ses pau- 5 battent, elle se sent oppressée et éprouve même de la suffocation. Un grand nombre res- sentent des frissons, des crampes dans les jambes, une sensation de froid, des tremblements nerveux, des frémissements dans les muscles semblables a de légères décharges électriques. Lorsqu'on retire lentement les mains horizon- talement, le sujet est attiré en arrière. La personne tres sensible est obligée de marcher à reculons pour suivre les mains de l'opérateur et ne peut s'en detâcher quels que soient ses efforts (Fig. 3). On peut tenter l'expérience en plaçant les mains a une distance de plus en plus grande des omopla-dix, quinze, trente centimètres (Fig. 4). L'attraction en arrière se fera sentir (Fig. 5). Certains sensitifs éprouveront les effets du magné-tisme à une distance beaucoup plus grande. Des sujets exceptionnels ressentiront ces effets même si des obstacles matériels (murs, portes, etc.) les séparent de l'opérateur.

Pour débuter, essayez ces expériences sur des enfants, des jeunes filles, car leur sensibilité est plus grande et l'influence s'obtient aisément. En insistant sur ces essais, vous augmenterez votre pouvoir et il vous sera possible par la suite, d'ob- tenir des effets sur des sujets moins sensibles. Vous arriverez, en un temps relativement court, à faire sentir cette force magnétique à la majorité des personnes sur lesquelles vous expérimenterez. Vous pouvez aisément vous convaincre de la réalité de l'action magnétique en servant vous-même de sujet d'expérimentation. Priez un de vos amis de tenter sur vous l'essai d'attraction en arrière. Si vous laissez votre corps mou, dans un état passif, vous sentirez cette force agir et vous attirer en arrière. Evidemment, vous pourriez résister en vous raidissant et vous penchant en avant, mais la résistance serait plus difficile si vous aviez affaire à un opérateur1 entraîné par une longue pratique. Si vous êtes sensitif à un assez haut degré, toute résistance de votre part sera vaine.

Comment développer l'agent magnétique

En tentant sur un grand nombre de personnes, de préférence des enfants, des jeunes filles, cette expérience d'attraction en arrière, on parvient, je le répète, à développer un magnétisme de plus en plus irrésistible. Si l'on ne dispose pas de sujets d'expérimentation, on pourra recourir au procédé suivant qui donne de très bons résultats.

Passez un fil dans une feuille de papier. Fixez ce fil en le nouant à une épingle enfoncée soit dans un mur, une porte, ou un meuble quelconque, puis agissez sur le papier comme vous le feriez sur les épaules du sujet. Insistez sur cet exercice pendant 5 ou 10 minutes, approchant et retirant les mains (Fig. 6). La volonté ayant une grande influence sur le magnétisme, l'entraînement devra être pratiqué avec l'intention marquée, le désir soutenu d'attirer le papier. Une autre méthode qui, bien que paraissant ridicule, donne cependant d'excellents résultats, consiste à reproduire sur une chaise les passes recommandées en vue de l'obtention du sommeil hypnotique, supposant par la pensée qu'une personne y est assise et que vous voulez l'endormir. On pourrait encore répéter les passes deuxième et troisième forme sur un chapeau placé sur une table, puis enfin les passes quatrième forme sur la chaise. Cet excellent exercice vous donnera beau- coup d'assurance et de facilité lorsque vous abor- derez l'expérimentation hypnotique proprement Les différentes Passes Dans toutes les expériences où l'usage des passes est recommandé, celles employées pour obtenir l'influence se font en descendant; celles destinées à faire disparaître l'influence se font en remontant. Les passes avec contact sont celles où les mains de l'operateur touchent le sujet. Lorsque les passes sont faites, au contraire, à une distance plus où moins grande du sujet (de 1 à 5 centimètres, quelquefois plus), on les nomme passes sans contact ou passes a distance.

LA PENSÉE

A la suite des magnifiques travaux de nos plus illustres psychologues sur la transmission de la pensée, la suggestion mentale et la télépathie, l'ac- tion de la pensée en hypnotisme est aujourd'hui admise par la science.

Il est prouvé par expérience que la suggestion mentale (suggestion que l'on fait en esprit), s'ajoutant aux autres procédés, est une puissance véritable aidant, dans une certaine mesure, à l'obtention du phénomène attendu. Il faut donc vouloir fermement ce qu'on attend du sujet, et ne penser qu'à cela. Il faut encore répéter en imagination l'action suggérée. C'est l'effort mental des occultistes.

Un exemple : Lorsque, conformément à l'indication donnée pour reconnaître les personnes rapidement influençables, vous approcherez vos mains des épaules du sujet pour l'attirer en arrière (Fig. 4), pensez fortement en les retirant que la personne suit vos mains, qu'elle doit les suivre. Tirez la par la pensée comme si vos mains étaient cramponnées à elles, et que vous cherchiez à la renverser.

Faites de même dans toutes les expériences, suivant les cas.

La concentration mentale est encore la base de l'auto-hypnotisme permettant d'appliquer à sa propre personne tous les bienfaits de la suggestion hynoptique. Pour tirer le meilleur parti de la suggestion mentale, il faut être à même de concentrer toute son attention sur une idée déterminée. Au point de vue pratique, voilà le but à atteindre. On y parvient aisément par un entraînement raisonné.

Prenons comme exemple la suggestion mentale : J'ai une bonne santé.

Exercez-vous à répéter mentalement les termes exprimant cette idée. Vous pouvez pratiquer cette concentration mentale pendant une ou deux minutes pour débuter, puis augmenter jusqu'à un quart d'heure et même une demi-heure, au fur et à mesure de vos progrès, la durée du temps consacre a cet exercice. En insistant tous les jours, vous parviendrez rapidement à concentrer, sans aucun effort,, toute votre attention sur cette seule pensée. Il y a avantage à s'exercer tantôt les yeux fermes, tantôt les yeux grands ouverts en retenant le battement des paupières. Cette pensée, j'ai une bonne santé, a été choisie comme exemple, mais vous pourriez vous exercer a concentrer votre attention sur toute autre idée. Cependant, comme il est prouvé par expérience que la pensée a une influence extraordinaire sur le corps physique, vous retirerez les plus grands avan- tages en fixant votre choix sur cette idée. Les per- sonnes difficilement maîtresses de leur attention devront répéter à haute voix l'objet de l'auto-suggestion afin d'empecher l'attention de s'égarer sur des pensées etrangeres. Elles s'exerceront ensuite à voix basse, pour arriver enfin à la seule concentration mentale.

RÉCAPITULATION

Cet entraînement de l'opérateur peut paraître complique. En réalité, il est très simple et je vais le resumer en quelques lignes.

Regard. — Pendant un quart d'heure chaque jour, fixez un point en vous efforçant d'abaisser les paupières le moins souvent possible (Fig. i).

Parole. — Durant le même laps de temps, exercez-vous à donner des suggestions en parlant d'un ton persuasif, et en supposant qu'une personne devant vous doit obéir.

Geste. — Tentez sur beaucoup de personnes Fessai d'attraction en arrière par l'imposition des mains sur les omoplates. D'abord avec contact (Fig. 2 et 3), ensuite à distance (Fig. 4 et 5). Si vous ne pouvez disposer de sujets, employez une feuille de papier suspendue par un fil (Fig. 6).

Pensée. — Chaque jour, pendant un quart d'heure environ, concentrez toute votre attention sur une seule idée déterminée.

OBSERVATION

Au lecteur désireux d'étudier de suite les phénomènes de l'hypnose, au lecteur impatient d'obtenir des résultats immédiats, je répéterai que cet entraînement préalable de l'opérateur n'est pas indispensable, si l'on peut disposer, comme premiers sujets d'expérimentation, de personnes très sensibles à l'influence hypnotique. Dans ce cas, il suffit de mettre simplement en pratique les instructions relatives à l'expérimentation proprement dite. J'exposerai un peu plus loin les moyens de reconnaître ses personnes.

L'entraînement de l'opérateur n'en est pas moins a reccommander, car, je le redis encore, il nous permettra d'influencer le plus grand nombre possible d'individus, et d'obtenir plus aisément et plus rapidement tous les phénomènes hypnotiques quels qu'ils soient.

Moyens mécaniques

Pour surmonter la résistance des personnes difficilement hypnotisables, pour varier l'expérimentation et pour hâter, dans tous les cas, la réussite des expériences, on a recours à des appareils speciaux. Les plus usités sont les miroirs tournants, les boules hypnotiques, les aimants, les objets brillants, les lampes à magnésium ou à lumière oxydrique.

Boule hypnotique Fournier A l'issue de mes conférences et séances démons- tratives sur l'hypnotisme, un grand nombre de personnes, émerveillées des effets produits sur tous les sujets par les seuls objets mécaniques, me demandaient très souvent des renseignements sur la façon de se les procurer. Comme il est difficile, sinon impossible, de trou- ver dans le commerce ces appareils pourtant très utiles, j'ai décidé de condenser leurs propriétés dans un appareil unique afin d'assurer à tous le succes le plus complet dans l'expérimentation hypnotique. J'ai tenu à faire pour les objets mécaniques ce qui est fait par mes ouvrages pour l'hypnotisme lui-même : j'ai voulu mettre à la portée de tous l'appareil le plus efficace. La tentative de vulgarisation de la science hypnotique n'est possible et ne peut-être couronnée de succès qu'à la condition expresse de donner au débutant ou à l'expérimentateur déjà initié la possibilité, je dirai mieux, la certitude la plus absolue de produire rapidement et sans fatigue tous les états hypnotiques sur tous les sujets.

Possédant toutes les variétés d'objets mécaniques, j'ai pu, étant préparé par de nombreuses années d'expérimentation journalière, me rendre compte de leur efficacité, de leurs avantages ou inconvénients, et chercher un modèle se rapprochant des appareils les plus efficaces et possédant à la fois tous leurs avantages. J'ai chargé M. Fournier, fabricant d'instruments de précision, de construire et de mettre en vente, par l'intermédiaire de la Librairie A. Filiatre, un appareil réellement utile à l'hypnotiseur. M. Fournier a interprété mes idées avec un rare bonheur et sa boule hypnotique est, à l'heure actuelle, l'objet mécanique auquel j'ai le plus souvent recours. J'en fais un fréquent usage, soit pour obtenir sans fatigue le sommeil hypnotique sur les sujets difficiles, soit dans mes conférences sur l'hypnotisme où je suis amené à parler des moyens mécaniques et à démontrer leur utilité. Un des grands avantages résultant de l'emploi de la boule hypnotique Fournier est qu'elle permet d'influencer plusieurs personnes à la fois sans aucune fatigue pour l'opérateur. Elle est très utile à ceux qui donnent des séances publiques, aux expérimentateurs opérant devant des assistances nombreuses. Elle rend de grands services à l'opérateur qui, dans un but de guérison, veut induire dans le sommeil provoqué un malade nerveux et facilement irritable. C'est le seul appareil qui rende pratique et permette l'emploi de la méthode infaillible d'hypnotisation recommandée par le docteur Liébengen, reprise récemment en France par le docteur Charpentier, et en Amérique par le docteur B. Harwley, du Collège Polyclinic de New-York. Je la recommande à toutes les personnes s'occupant d'hypnotisme et particulièrement aux débutants. Elle remremplace avec avantage la fixation des yeux de l'hypnotiseur et c'est surtout en ce sens qu'elle rend d'incomparables services aux étudiants. Il arrive souvent, en effet, que dans les premiers essais d'influence hypnotique sur des personnes éveillées, l'operateur non encore entraîné par une pratique souffisante ne peut fixer longuement ses sujets à la racine du nez sans cligner des paupières ou sans avoir a réprimer une envie de rire parfois irrésisti-ble. Le sujet rit alors de son côté et le succès est bien souvent compromis pour cette seule raison. Avec la boule hypnotique, rien de cela n'est à craindre car elle pare admirablement à tous ces inconvenients. Déplus, elle repose beaucoup l'opérateur puisqu'elle peut remplacer le regard dans toutes les expériences où celui-ci est employé. Sur la majorité des sujets son effet est plus puissant encore que celui du regard. Elle concentre dans tous les cas, d'une façon étonnante, l'attention du sujet sur les suggestions de l'hypnotiseur et rend toujours plus certaine et plus rapide la réussite de l'expérience. Un grand nombre de personnes qui ne seraient influencées par aucun autre procédé, le sont immédiatement par le recours à la boule hypnotique Fournier car elle provoque par elle-même l'état hypnotique plus ou moins profond suivant la durée de la fixation. Toutes les fois qu'on ne peut réussir une expérience, il faut renouveler l'essai avec la boule hypnotique. Cet appareil permet en outre de développer le regard de l'opérateur d'après la méthode des fakirs hindous, par la fixation prolongée et sans clignement des paupières du point A. Deux point différents peuvent être fixés par le sujet, suivant les expériences. La fixation du point intérieur B est recommandée pour l'obtention des influences hypnotiques à l'état de veille, la fixation du point extérieur D est surtout conseillée en vue de l'obtention du sommeil par fixation (méthode et dérivées de Braid). En tournant la capsule métallique C placée à l'extrémité supérieure de la boule, il se dégage immédiatement des vapeurs de chloroforme ou d'éther, ce qui permet d'employer pratiquement, et même à l'insu du sujet, la méthode infaillible d'hypnotisation préconisée par le docteur Liébengen. Je m'étendrai longuement sur ce procédé spécial, ainsi que sur toutes les méthodes de sommeil basées sur l'impression de l'odorat, dans le chapitre traitant de l'obtention au sommeil hypnotique. L'emploi de la boule hypnotique developpe merveilleusement la suggestibilité des sujets et, grâce à son concours, les expériences à l'etat de veille s'obtiennent très facilement et sans aucune fatigue. En résumé, l'opérateur qui tient à pousser l'expérimentation aussi loin que possible, l'hypnotiseur qui veut hypnotiser infailliblement et instantanément tous les sujets sur lesquels il opere, le débutant qui aspire à augmenter ses chances de réussite, tout en s'évitant beaucoup de fatigue, ne peuvent se passer de cet appareil de poche, résumant à lui seul tous les objets mécaniques usités. N'ayant en vue que la vulgarisation de l'hypno-tisme, n'aspirant qu'à faciliter à tous l'étude pratique de cette science si intéressante et si utile, j'ai cru devoir m'étendre assez longuement sur les avantages résultant de l'emploi de la boule hypnotique Fournier et la recommander d'une façon toute spéciale a tous les opérateurs.

BOULE HYPNOTIQUE FOURNIER

NOTE DU DÉPOSITAIRE

La Boule hypnotique Fournier est en vente dans nos magasins ou est expédiée franco par envoi recommandé pour la France et tous les pays contre 5 francs en un mandat-poste.

Nous avons choisi comme mode de paiement le mandat postal pour la France et les Colonies françaises, le mandat postal international pour tous les autres pays, afin que la déclaration de versement puisse servir de garantie à l'expéditeur en cas de perte de lettre. Adresser lettres et mandats à la

LIBRAIRIE A. FILLATRE

Villa Bellevue COSNES- SUR -L'ŒIL (Allier)

Les lettres venant de l'Etranger doivent porter l'indication (France) et être affranchies à 25 centimes.

Pour éviter tout retard dans la livraison, nous prions l'expéditeur de bien vouloir indiquer son adresse complète très lisiblement.

Tous nos envois sont recommandés et accompagnés d'instructions spéciales relatives à l'emploi de l'appareil.



Back to Index




We invite you to visit our download site www.hypnotisme.com/hypnotisme/